La segmentation dans l'Art

La segmentation dans le monde de l’Art

Table des matières

1. Les œuvres vendues jusqu’à 5’000.-€.

2. Les œuvres vendues entre 5’000.-€ et 50’000.-€

3. Les œuvres vendues au delà de 50’000.-€.

Il est important de comprendre quels sont les différents acteurs afin de gérer au mieux la carrière d’un artiste.
Se faire connaître par les bons professionnels aide non seulement à augmenter la côte des œuvres mais aussi à trouver le réseau de vente.

On distingue 3 segments selon le montant des œuvres vendues.

 1. Les œuvres vendues jusqu’à 5’000.-€.

Les artistes

Cette tranche constitue la plus grande majorité des œuvres.
On y retrouve les artistes débutants tout comme la plupart de ceux confirmés, donc ayant au moins 5 ans d’expérience.

Les acheteurs

Chez les artistes débutants :

  • Les amis et leurs cercles
  • Les amateurs d’Art en direct

Les canaux de vente :

  • Bouche à oreille
  • Par les premières expositions mineures

Bon à savoir
Le cercle d’acheteurs est rarement composé de spécialiste du monde de l’Art.
Il y a peu ou pas d’information disponible sur les ventes réalisées.

Chez les artistes confirmés

  • Les amis et leurs cercles
  • Les amateurs d’Art

Les canaux de vente :

  • Par les réseaux sociaux
  • Par les sites de vente en ligne
  • Au cours des expositions mineures, parfois majeures
  • Parfois par une/des galeries

Bon à savoir
Le cercle d’acheteurs est parfois composé de quelques spécialistes du monde de l’Art. Le traçage des ventes reste délicat.
Les informations sur les lieux d’expositions et les éventuels prix obtenus sont difficiles, voir impossibles à trouver ou à valider.
Des sites internets sont présents pour seulement une partie d’entre eux.

2. Les œuvres vendues entre 5’000.-€ et 50’000.-€

Les artistes
Ce sont les artistes qui ont « percé ».
Ce qui les caractérise :

  • une reconnaissance par des galeries, marchands d’art réputés et ou des musées ou responsables du patrimoine
  • des ventes aux enchères avec des tarifs maintenus
  • des ventes au second marché qui confirment les prix des œuvres
  • une communication bien adaptée que ce soit dans la presse à grand tirage ou la presse spécialisée
  • certains se sont démarqués par leur participation à des concours artistiques
  • ils sont parfois suivis par des agents artistiques
  • ils sont tous professionnels et vivent de leur Art

Les acheteurs

  • Les amateurs d’Art (type V.I.P. : Le portefeuille nécessaire pour acheter les œuvres fait rapidement diminuer le type d’acheteurs privés)
  • Les gestionnaires de fortune
  • Les collectionneurs
  • Les institutions
  • Les sociétés
  • Les galeries
  • Les marchands d’Art

Les canaux de vente :

  • Par les réseaux sociaux (pour certains encore)
  • Par les sites de vente en ligne
  • Au cours des expositions majeures
  • Dans les galeries
  • Aux enchères

Bon à savoir
Le cercle d’acheteurs est composé majoritairement de spécialistes du monde de l’Art.
Le traçage des ventes est facilité. Une grande partie de l’information est disponible sur internet et peut être vérifiée.
Cette information est généralement mise en valeur par les agents artistiques et/ou la presse.

3. Les œuvres vendues au delà de 50’000.-€.

C’est un domaine que je connais peu (à chacun son segment).
De ce que j’ai pu trouver :

Les artistes
C’est le « haut du panier », le « haut de l’iceberg ». Ils représentent une infime minorité.
On peut les appeler les artistes experts…si tenté qu’il y ait des experts dans la créativité.

Ils ont une solide expérience et une grande communication a été effectuée autour d’eux.
Ils ont parfois plusieurs agents artistiques et ont leurs entrées dans les galeries les plus prestigieuses.

Les acheteurs

  • Les gestionnaires de fortune
  • Les collectionneurs
  • Les institutions
  • Les sociétés
  • Les galeries
  • Les marchands d’Art

Les canaux de vente :

  • Au cours des expositions majeures
  • Dans les galeries prestigieuses
  • Aux enchères

Bon à savoir
Le cercle d’acheteurs est composé exclusivement – ou presque – de spécialistes du monde de l’Art.
Le traçage des ventes est, sauf cas atypiques, disponible et vérifiable. L’information est disponible à foison.