Carte de visite d'un artiste

Pourquoi une carte de visite ?

La carte de visite est et reste le moyen marketing le plus simple à mettre en œuvre.

Elle donne une image positive de l’artiste.

Pour un coût très faible (entre 6 et 30.-€ pour un paquet de 100 cartes de visite), vous avez la possibilité de prospecter facilement.

La carte de visite permet au prospect de repartir avec un « souvenir » qui sont ici vos coordonnées. Elle peut, du pire au meilleur, finir dans la corbeille à papier :-(, déboucher sur une visite de votre site, ajouter un j’aime sur votre page Facebook ou Instagram, entraîner un échange d’e-mails ou mieux une visite d’atelier, assurer une vente ou vous faire repérer par une galerie, un musée ou un grand amateur d’Art.

C’est plus clair ? Alors ne vous en privez pas !

Dans cet article je vous donne des conseils dans la création de vos cartes de visites.

« une bonne carte de visite pour un artiste » … parce qu’il y en a des mauvaises ?? « Mauvaises » non, mais pas optimales, ça c’est sûr !

En tant qu’amateur d’Art je vais donc vous inciter, primo à en avoir toujours sur vous et secundo, pour la majorité d’entre vous, à revoir vos cartes.
Commençons par le b.a.-ba.

1. Choisissez le bon type de carte de visite

Les acteurs du marché de l'Art

Une carte oui, mais avec une image d’une de vos œuvres
On attend d’un artiste qu’une carte le représente, qu’on y retrouve ce qui nous a fait rêver.
Certes, une carte banale avec vos coordonnées fait l’affaire – et c’est nettement mieux que rien ! -, mais ajouter une photo de l’une de vos œuvres agrémentera la carte et permettra au détenteur de se remémorer facilement l’artiste, donc vous. De plus, vous mettrez ainsi en avant une œuvre !

Par contre, retrouver sur internet l’image d’une œuvre faite il y a 10 ans peut laisser le futur acheteur sur sa faim (j’aurais pu écrire « fin » tout simplement). Car dans ce cas, l’acheteur commencera à se poser des questions. Pourquoi met-il en valeur une image d’il y a 10 ans ? Est-ce qu’il n’apprécie pas ce qu’il a fait depuis ? N’a t-il rien fait depuis ? …

A éviter :

  • Distribuer une carte banale avec juste du texte (vous êtes artiste non?)
  • Placer une image de l’une de vos œuvres trop ancienne

2. Utilisez un format adéquat

Pensez à celui qui va la ramasser lorsque vous choisirez votre format !!

Certains artistes vous en fournissent dans un format proche de l’A4 (21 x 29.7 cm)… A proscrire !

D’autres vous en transmettent dans un format minuscule. La lutte contre l’abattage des arbres est une noble bonne cause mais si l’information devient illisible alors l’action perd tout son sens !

Utilisez le format standard soit 8.5 cm x 5.4 cm qui est celui d’une carte bancaire.

Format carte de visite

Lorsqu’un amateur repart avec une pile de cartes de visite, en avoir de toutes les dimensions n’est vraiment pas agréable. Celles au format les plus hétéroclites sont bien souvent celles qui auront le moins de chance d’être « traitées ».

Je m’explique. Après une exposition, je scanne toutes les cartes reçues. Celles aux formats non standards ne sont en général pas dans ma pile et si je ne m’en souviens pas, elles seront traitées ultérieurement… ou pas du tout. Toutes les cartes de visite au format standard finissent donc systématiquement dans mon carnet d’adresses.

A éviter:

  • Un format de carte non standard (rien ne vous empêche par contre d’être imaginatif sur sa forme)

3. Le grammage de la carte de visite

Format carte de visite

Un papier trop fin donnera une sensation de bas de gamme.
Préférez donc un papier de qualité avec un grammage minimal de 300.

A éviter:

  • l’impression maison sur papier standard (80g) car il donne un aspect complètement amateur.

4. Le sens et la finition

Vous êtes artiste, alors contrairement à une entreprise, faites ce que bon vous plaise !
Horizontal ou vertical, mat ou brillant… à vous de voir ce qui vous convient le mieux.

5. Recto ou recto & verso ?

Honnêtement je reste partagé.

Recto : le scan est effectué en une fois, ce qui me facilite la vie.

Recto & verso : j’adore voir une image d’une œuvre au dos de la carte… L’image verso n’est par contre pas toujours stockée correctement dans les différents annuaires informatisés. Il faut donc impérativement avoir une image sur le recto.

Recto ou recto-verso ?

J’ai vu certains artistes placer une image de leur atelier sur le verso avec les horaires d’ouverture, ce qui peut donner envie d’aller les visiter.

6. Les polices de caractères

Polices de caractères

Copyright : https://betterthansuccess.com

Le but de la carte de visite est de pouvoir vous recontacter.
J’ai déjà reçu des cartes où il m’aurait fallu une loupe pour lires les informations…
Heureusement que le scanner était là !

D’autres ont des polices de caractères tellement artistiques qu’il est difficile de lire ce qui est écrit. Certaines lettres telles le I (i majuscule) et le l (L minuscule) se confondent en effet très bien. Idem pour les w et m en lettres cursives.

Un conseil : restez lisible ! Demandez à vos proches le degré de lisibilité de votre carte (« Evitez le « Est-ce lisible ? » qui n’attend qu’une réponse oui / non ;-), demandez une échelle « Sur une échelle de 0 à10 quel est le degré de lisibilité de ma carte de visite ? ») et n’hésitez pas à changer la police ou augmenter la taille des caractères au moindre doute.

Le nombre de polices de caractères différentes sur votre carte :

Je resterai pour ma part avec un maximum de 3, mais on parle ici d’une carte pour un artiste.
On s’attend donc à de la créativité et pas du conventionnalisme. Le choix est donc votre.

Une police de caractère influe aussi sur la perception de l’artiste.

Je vous laisse lire ou survoler ce très bon article sur la psychologie des polices de caractères ; dans sa version originale en anglais : https://www.nickkolenda.com/font-psychology/ou traduit en français via le service de Google (la traduction, hormis les images, est plutôt bonne) : https://translate.google.com/translate?hl=en&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww.nickkolenda.com%2Ffont-psychology%2F

7. Le fond et les couleurs

Attention aux contrastes entre la couleur de fond de votre carte et les couleurs de la police de caractères : faites en sorte que la superposition reste visible.
Un bleu sur bleu est à éviter par exemple. L’objectif de votre carte de visite est d‘être lue rapidement et non de tester l’acuité visuelle de votre lecteur.

8. L’accessibilité

Accessibilité

Copyright : https://jeangerardbernabeu.fr

Si vous êtes soucieux des personnes en situation d’handicap visuel – et vous devriez l’être (1 millions de malvoyants en France, 320’000 en Suisse -, 113’000 en Belgique) vérifiez la lisibilité de vos cartes comme eux peuvent la lire. Je parle ici des malvoyants et non des aveugles.

Utiliser des polices lisibles et des couleurs bien contrastées résout de prime abord 99% des problèmes.

Si vous voulez prendre en compte cette population de manière optimale, utilisez la police de caractères Accessible DFA https://blog.atalan.fr/accessible-dfa-une-police-de-caractere-lisible/

Les conseils de https://www.facil-iti.fr/comment-ca-marche/ pour internet s‘appliquent aussi dans la vie de tous les jours.

Allez plus loin nécessite quelques outils :

Un bon article à ce sujet :

https://www.anysurfer.be/fr/en-pratique/documents/pdf/tester-des-documents-pdf

Sous peu, il faudra aussi prendre en compte des outils tels que FingerReader (en anglais http://www.ahlab.org/project/fingerreader) qui permettra de lire ce que l’utilisateur handicapé suit du doigt.

9. Les informations sur vos cartes de visite

Champs CamCard

Utilisez vous un pseudo ? Si vous n’êtes connu que sous ce nom, alors votre nom et prénom importeront peu.
Dans le cas contraire, ils doivent impérativement figurer sur votre carte de visite.

Si le numéro de téléphone et l’email me semblent des incontournables, ils sont toutefois propres à votre communication. Si vous ne répondez jamais aux emails ou jamais au téléphone… quel est alors l’intérêt de les mettre sur votre carte.

Si vous avez un site internet, faites le savoir !
Un petit coup de pub : Art2MARKET fournit aussi des sites internet (voir notre offre).
Placez un QR code sur votre carte permettant d’accéder directement à votre site. Utilisez un générateur comme https://www.unitag.io/fr/qrcode.

C’est plus compliqué pour les réseaux sociaux. Il faut tout d’abord bien gérez les URLs (donc pas une URL du type www.facebook.com/artiste-20021989281). Je ferai un article sur Facebook à ce propos prochainement.
Le moto « L’ajout d’information tue l’information » prend aussi tout son sens.
Mettez en valeur les informations importantes et vérifiez lorsque vous en ajoutez que votre carte reste lisible, non surchargée.
Il vaut mieux parfois juste indiquer qu’ils sont présents par leurs logos, surtout si vous avez un site internet.
L’utilisateur ira alors les chercher depuis votre site.
L’autre solution consiste à utiliser un hashtag qui vous est propre.

 Vérifiez que les informations que vous placez sur votre carte de visite sont valides !!
J’ai déjà eu des cartes de visite où ni le site, ni les réseaux sociaux, ni le téléphone ne fonctionnaient… pas top comme introduction.

10. Respectez votre charte graphique

« La charte graphique…c’est quoi cette bête ? » : Si vous avez déjà un site internet ou des flyers prêts, vous allez essayer d’avoir une certaine homogénéité entre eux. Le but est de ne pas perdre vos lecteurs avec des visuels complètement différents.

Charte graphique

Copyright : COQUELICOM http://www.fubiz.net/usersstuff/graphic-charter-for-coquelicom/

La charte graphique définit avec précision les polices de caractères à employer, le logo à employer (sur fond sombre ou clair, en dégradé noir et blanc, …) ainsi que son emplacement, les couleurs à employer, …

Exemple : Si vous prenez la marque Coca Cola, vous verrez sur leur site que le logo blanc sur fond rouge est en haut du site, que les sections sont aussi en blanc sur fond rouge, …

Pensez donc lors de la réalisation de vos cartes de visite à la cohérence avec votre site internet, vos flyers, …
Plus la cohérence est grande, plus vous marquez l’esprit !

11. Tester votre carte avec un logiciel de reconnaissance optique (OCR)

OCR CamCard

Pour ma part, – je ne pense pas être le seul – et comme je l’ai déjà écrit, je scanne systématiquement toutes les cartes de visite.
J’utilise l’App CamCard .

Il en existe bien d’autres tels ABBY Business Card Reader, Evernote, Full Contact Card Reader, …

CamCard permet de prendre une photo de la carte puis utilise son logiciel de système de reconnaissance de textes et tente ensuite de placer les informations notées sur la carte dans les bons champs (nom, prénom, adresse, email, téléphones, site internet).

Après validation / modifications des textes manuellement, CamCard se synchronise avec Google Contacts qui se synchronise avec les carnets d’adresses de mes différents appareils que j’utilise (mobile, tablette et Mac). J’ai ainsi toujours toutes mes adresses.

CamCard pour Android (version gratuite)
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.intsig.BCRLite&hl=fr

CamCard pour iPhone / iPad (version gratuite)
https://apps.apple.com/ph/app/camcard/id349447615

A défaut vous avez la possibilité de tester votre carte en ligne sur des sites comme https://www.onlineocr.net/fr/ (il faut choisir « FRENCH » à la place d’  « ENGLISH ») mais surtout convertir votre fichier image en PDF (possible en ligne avec https://imagetopdf.com/fr/).

Ma plus grosse problématique après une exposition est le temps passé dû aux erreurs de lecture.
Ces problèmes sont inhérents à plusieurs facteurs :

  1. Des polices de caractères certes originales mais absolument pas reconnues par le logiciel de reconnaissance de textes
  2. Des designs magnifiques mais avec un placement d’information impossible pour un traitement de l’information. Le logiciel doit certainement les assimiler à une partie intégrante de l’œuvre.

Mon conseil

CamCard est une App gratuite. Installez l’App sur votre mobile et effectuez des tests avant de faire imprimer vos cartes de visite  !

12. La quantité à imprimer

En tant qu’artiste, vous créez en général souvent des œuvres. Evitez donc d’en faire imprimer de grandes quantités. Ceci vous permettra de changer la photo de l’œuvre de manière récurrente et ainsi toujours vous représenter correctement.

Combien imprimer de cartes de visite

Afin de calculer la quantité de cartes nécessaires, basez-vous sur la liste d’exposition que vous comptez réaliser et surtout leur taille. Plus il y a de visiteurs, plus la quantité de cartes de visites sera grande.

Je n’ai par contre la donnée sur le nombre de cartes distribuées sur événements – je suis amateur d’Art, pas artiste 😉 -. N’hésitez à me fournir votre retour d’expérience à ce sujet !

A éviter :

  • Une impression de cartes trop importante

13. Le choix de l’imprimeur

Combien imprimer de cartes de visite

Musée de l’Imprimerie de Louhans
Copyright : bourgogne-tourisme.com

Vous avez le choix entre faire vivre une imprimerie locale qui en général vous coutera quelque peu plus cher et utiliser de gros sites de vente de type VistaPrint ou autres (https://www.vistaprint.fr/cartes-de-visite/standard).

Une recherche sur Internet vous permettra de trouver le meilleur prix.

Personnellement, je demande toujours un devis à mon imprimerie locale.
Si le prix ne diffère que de quelques euros, je préfère leur service. Cela fait vivre une entreprise locale.

En récap

1. Ayez toujours des cartes de visite sur vous !
2. Placez une photo récente de l’une de vos œuvres sur votre carte de visite.
3. Utilisez le format classique 8.5 cm x 5.4 cm
4. Prenez un grammage minimal de 300
5. Proscrivez l’impression maison sur du papier standard
6. Faites vous plaisir sur la finition et le sens
7. Une légère préférence pour le format recto uniquement
8. Utilisez des polices de caractères standard. Evitez les polices trop excentriques difficiles à lire.
9. Choisissez une taille de caractères lisible
10. Rendez vos textes lisibles en utilisant des contrastes
11. Pensez aux personnes en situation d’handicap visuel
12. Placez les informations essentielles et de manière lisible
13. Ne surchargez par votre carte, mais si vous le pouvez ajouter un QR code de votre site
14. Défoulez-vous sur le fond, l’œuvre et les couleurs tout en respectant votre charte graphique.
15. Faites vérifier la lisibilité de votre carte de visite par des proches.
16. Vérifiez que les informations sont à jour.
17. Testez vos cartes de visite avec une App de type CamCard
18. Imprimez des quantités raisonnables afin de changer fréquemment l’image de l’œuvre.
19. Demandez un devis à votre imprimerie locale.
20. Comparez les devis internet avec un imprimeur local

N’hésitez pas à laisser un commentaire ou mieux, à aimer notre page Facebook !
https://www.facebook.com/fr.Art2MARKET