Mangues en équilibre précaire © Donatien Jumel

Donatien Jumel, Mangues en équilibre précaire, 2020, huile sur toile.

Né en France dans une famille d’artistes, j’ai toujours été “baigné” dans la peinture depuis tout jeune. Étudiant à l’école des Beaux-Arts du Mans après avoir obtenu mon bac “Arts appliqués”, j’ai par la suite travaillé avec un peintre de la marine qui m’a appris les techniques de la peinture à l’huile. J’ai commencé à cette époque à exposer mon travail et à participer à des concours de peinture en plein air. Après une “pause” pendant une période de plus de 15 ans pour un autre métier, nous avons décidé de changer de vie avec ma femme et mes deux filles et de quitter la métropole. Je suis arrivé en 2016 sur l’île de Moorea en Polynésie Française, ou je suis tombé amoureux de sa population et de son mode de vie simple et vrai. Reprendre les pinceaux m’est alors apparut comme une évidence en voyant ces lumières et couleurs propres à ce pays et surtout l’envie de peindre ses scènes de vie si typiques de ces îles. C’est avant tout les Polynésiens de par leur gentillesse et leur naturel qui m’ont donné envie de peindre de nouveau. J’ai senti le devoir et l’envie d’être témoin de cette part de vie.

J’ai choisi de vous présenter ce tableau intitulé “Mangues en équilibre précaire” (Huile sur toile n°310 – 46x38cm – 26.03.2020). Ce tableau qui fera partie de ma prochaine exposition personnelle à Tahiti, est témoin de ma palette qui, petit à petit s’éclaircie et se colorise en opposition avec mon travail en métropole. Il représente la fragilité d’une consommation locale menacée par les importations dans le pays et l’utilisation, encore trop répandue, de plastique qui constitue un danger pour l’éco système des lagons de Polynésie. Si vous avez la chance de vous y rendre un jour, vous verrez ces personnes qui vendent sur les bords de route des îles, leurs fruits, légumes de leur jardin ou poissons de leur pêche. On s’y arrête en voiture et on y achète pour quelques francs pacifique ces produits locaux toujours accompagnés d’un immense sourire du vendeur.

Je pense que la peinture est avant tout une question d’éducation de l’œil qui passe par l’observation de la lumière, des formes, mais aussi de la vie que ces éléments génèrent par cette complexité si bien orchestrée de l’interaction entre les objets. C’est alors que le peintre, couche sur sa toile cette lumière au moyen de couleurs intelligemment juxtaposées, comme une partition de musique, qui jouée devant le spectateur, procure une impression, une sensation de « vivant ». Au-delà de la photo, la peinture a ce petit “truc” en plus d’inexplicable…

Donatien Jumel

jumel.donatien@gmail.com

Facebook-logohttps://www.facebook.com/donatienjumel/

Instagram-logohttps://www.instagram.com/donatienjumel/