Les traces de vie N°1 ⓒ Yarmila Vešović

Yarmila Vešović , « Les traces de vie N°1 », papier japon, feuille d’or.

Yarmila Vesovic est née en 1954 à Cetinje, au Monténégro. Elle est diplômée de la Faculté des Beaux-Arts à Belgrade. Elle s’est spécialisée dans l’Atelier expérimental de tapisserie du professeur Gino Silvestri à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en tant que boursière du Gouvernement français. Yarmila a reçu de nombreux prix, parmi lesquels : 1er Prix de peinture du Salon d’Octobre à Belgrade (1991), le Prix Achille Fould – Stirbèy, Peinture (2003 et 2012), 1er Prix de l’Institut de France, Académie des Beaux-Arts, à Paris et en 2008 elle e reçu la Médaille d’or, Prix de peinture Michel Ange de l’Académie Mazarine. Elle travaille avec des tissus transparents, soie, papier japonais etc. Ses œuvres sont exposées dans des musées en Égypte, France, Serbie, Espagne et au Japon, ainsi que dans des collections privées en France. Yarmila est aussi auteur du recueil de poésie « L’Ombre d’heures secrètes » (2001), publié chez Le Harmattan.

Yarmila Vesovic évolue dans la discrétion de son être et de ses trames de lumière ; ses reflets de papier blanc donnent origine à un travail très personnel et déjà mûr. Des lumières qui se libèrent petit-à-petit et créent, dans l’évolution des différentes formes, un univers plein d’intérêt et de magie. Avec des papiers plus ou moins transparents qu’elle superpose à l’infini, des bouts de bois entrelacés, des feuilles de plastique et des fils de fer qu’elle enferme à l’intérieur de structures multiples, elle compose des nouvelles textures par lesquelles la lumière à peine colorée et pleine d’émotion nous revient toujours dans un univers très poétique.

Elle avance progressivement loin du bruit dans l’effort de ses recherches qui l’amènent à l’essentiel. C’est ainsi qu’elle atteint le plus profond d’elle-même, afin de capter toute l’énergie nécessaire à la création. Ce sont là les éléments dominants et la force motrice qui génèrent l’équilibre plastique indispensable aux différents travaux qu’elle nous propose. Par les couleurs délicates, les différents matériaux employés, elle est également à la recherche de nouvelles structures : par cette évolution, elle exprime le rythme propre à une œuvre d’art. L’alternance des supports divers traduit, sans doute, des moments de sa vie, des images de sa terre lointaine, qu’elle nous transmet avec obsession, avec force et conviction. Elle nous propose des volumes et des surfaces qui se fondent dans des images et nous laissent rêver : l’intégration de ses formes dégage la réalité fantastique à peine suggérée par la trame de ses papiers ou encore de ses fils de fer, qui par moment défient l’espace, créent un environnement subtil et nous font vivre son intéressante aventure.

Portrait réalisé par Gino Silvestri – Professeur à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.

yarmilavesovic@gmail.com

http://yarmilavesovic.org/fr/biographie-2/

Tous les artistes